Remplacer ses carrelages par du béton ciré

Si vous avez projeté une rénovation au niveau du revêtement mural ou sol ; sachez qu’il existe une solution facile et en adéquation avec votre impatience. C’est tout à fait la caractéristique du fameux « béton ciré ». Sa réussite est prouvée auprès d’un type particulier de revêtement existant qui est le carrelage qu’il soit mural ou sur le sol. Simple, mais minutieuse ; son application doit être soignée pour ressortir un rendu exempt de défaut. En effet, compte tenu de la texture et du type de béton ciré choisi, l’artisan ou le poseur doit maitriser chaque étape, outils à la main, du processus de sa mise en œuvre.

Première étape : Comprendre les besoins de son carrelage existant

Bien que les carrelages soient appropriés à une pose de béton ciré ; il convient toutefois de diagnostiquer le degré de rénovation à faire. Pour cela, chaque mètre carré compte pour prévoir la quantité et la qualité des matériaux à disposer. Le diagnostic comprend également une évaluation des défectuosités de chaque élément du carrelage notamment leurs adhésions, les fissures et leurs propretés.

Deuxième étape : La préparation du support

Toutes les défectuosités étant repérées, procédez à une technique de colmatage avec un enduit de ragréage. C’est une étape essentielle pour assurer la planitude de la surface et pour corriger les éventuels fissures ou trous. Il est à rappeler qu’un nettoyage fastidieux est requis afin de prévenir une non-adhérence de la couche suivante.

Troisième étape : La mise en œuvre du primaire d’accroche

Appliquer un type de primaire d’accroche exclusif au béton tout en respectant le temps de séchage indiqué sur la notice. Pour un type de revêtement mural, un des meilleurs suffira amplement, mais sera suivi d’un nettoyage à une éponge mouillé avant d’appliquer une seconde couche qui est le béton ciré. Pour un revêtement au sol, la pose du béton ciré sera précédée d’un étalage de sable fin.

Quatrième étape : La pose proprement dite

Dans un sceau ; ajoutez en se référant aux doses indiquées, la poudre, le pigment et l’eau. Un malaxage de 5 min est à respecter afin de prévenir les grumeaux et d’atteindre la couleur estimée. Ensuite, tous les joints acryliques sur les angles étant posés, laisser couler les bétons cirés en commençant par les coins. Une lisseuse en inox, une taloche permettront d’uniformiser et de supprimer les bulles d’airs qui à l’avenir pourront être les sources d’une fissure à l’avenir.

Cinquième étape : Le cirage

Suite à une application de fixateur ; une couche de vernis viendra imposer de la brillance sur votre sol. Il est à noter que l’application murale du béton ciré est plus simple puisque la seconde couche citée en haut est tout de suite revêtue de cire. Rappelons minutieusement au final les types de béton ciré. Premièrement le béton lavé et désactivé est prisé pour un usage d’extérieur, celui lissé ou matricé constitue les alliés des revêtements intérieurs avec une possibilité d’imitation et d’effet brillant.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *